S’installer

Pour un voyage infĂ©rieur Ă  6 mois (180 jours), un passeport valide d’au moins 6 mois suffit. En revanche pour une installation supĂ©rieure Ă  6 mois, il vous faudra vous rendre dans un des bureaux d’immigration afin de faire les dĂ©marches pour obtenir un FM3. Il est conseillĂ© de vous faire aider par un avocat ou un notaire pour ces dĂ©marches qui peuvent ĂȘtre souvent longues et fastidieuses.

DĂ©marches Officielles

Informez vous sur les démarches officielles en cliquant ici :

Démarches Administratives :

  • Vaccination : aucune vaccination n’est obligatoire mais il est cependant conseillĂ© de faire certains vaccins avant d’arriver au Mexique. Vous trouverez plus d’informations en suivant ce lien de l’Institut Pasteur.
  • Ouverture d’un compte bancaire (Bancomer, Scotiabank, Banamex, Inbursa, Santander 
): il n’est pas toujours simple d’ouvrir un compte en banque au Mexique. Armez-vous de patience et emportez toujours avec vous le maximum de papiers utiles tels que vos piĂšces d’identitĂ©, contrat de travail, fiches de salaire si vous en avez dĂ©jĂ  reçues, etc
  • Ouverture d’un opĂ©rateur tĂ©lĂ©phonie mobile (Telcel, AT&T
).
  • Ouverture d’une ligne internet et de tĂ©lĂ©phonie fixe (Axtel, Izzi, Telmex
). N’hĂ©sitez pas Ă  vous renseigner auprĂšs de vos voisins car la couverture dĂ©pend aussi des quartiers.
  • Assurance habitation : pas obligatoire mais recommandĂ©e (Mapfre, Gnp, Axa
).
  • Inscription au registre des Français Ă  l’étranger : Une carte consulaire personnelle vous sera dĂ©livrĂ©e. Cet enregistrement vous permet d’ĂȘtre rĂ©fĂ©rencĂ© et contactĂ© par le consulat pour vous porter assistance en cas d’urgence. Il facilite vos dĂ©marches administratives et permet un enregistrement sur la liste Ă©lectorale consulaire.
  • Inscription Ă  Ariane:  si vous ĂȘtes juste de passage ou pour une pĂ©riode courte. 

Si on partait vivre au Mexique?  Lili plume vous dresse un portrait de ce magnifique pays dans cet article. 

Déménagement

Que vous organisiez seul votre dĂ©mĂ©nagement ou qu’il soit pris en charge par votre entreprise, vous devez ĂȘtre rigoureux dans la liste des effets fournis au prestataire en charge du transport. Dans la mesure du possible, transportez avec vous vos objets de valeur. Les containers sont ouverts et les cartons fouillĂ©s, il est donc important de ne pas transporter de marchandises non autorisĂ©es et de bien protĂ©ger tout objet fragile. En gĂ©nĂ©ral il faut compter une moyenne de 6 semaines pour recevoir ses affaires Ă  Mexico.

Animaux :

Si vous arrivez avec vos animaux chiens et chats, animaux de compagnie:

Se loger

Le choix de votre logement doit se faire en fonction de la sĂ©curitĂ© du quartier, de la proximitĂ© avec votre lieu de travail et de l’école si vous avez des enfants.

Les quartiers les plus fréquentés par les expatriés sont :

  • Polanco , IrrigaciĂłn, Lomas de Chapultepec, Lomas de Virreyes, Interlomas et Santa FĂ© qui se situent Ă  l’ouest de la ville.
  • la Condesa et la Roma au centre de la ville.
  • San Ángel et CoyoacĂĄn au sud.

Risques sismiques : les tremblements de terre sont parfois plus forts dans les quartiers de la Roma et la Condesa, il est donc important de s’assurer de la qualitĂ©/vĂ©tustĂ© de son logement.

Si vous souhaitez vous installer en colocation, il existe des pages Facebook comme Français à la ville de Mexico (et un peu plus loin).

Les factures d’eau, d’électricitĂ© et de tĂ©lĂ©phone peuvent ĂȘtre Ă©tablies au nom du propriĂ©taire dans certains cas. Celui-ci pourra vous les rĂ©clamer lorsque vous quitterez votre domicile dĂ©finitivement (qu’elles soient ou non Ă  son nom).

Ces factures, mĂȘme sans ĂȘtre Ă©tablies Ă  votre nom, peuvent vous servir de comprobante de domicilio nĂ©cessaire pour de nombreuses formalitĂ©s administratives.

TrĂšs peu de quartiers dans Mexico sont desservis par le gaz de ville. Ainsi, il y a sur le toit des maisons gĂ©nĂ©ralement des rĂ©servoirs pour le gaz. Les compagnies livrent aux dates que vous dĂ©terminez avec elles. Un contrat peut ĂȘtre Ă©tabli.

Electricité

Les branchements Ă©lectriques sont en 110 volts. Ainsi, la plupart de vos appareils mĂ©nagers devront ĂȘtre branchĂ©s via un transformateur. Sinon, un simple adaptateur de prise suffira (voir boutiques STEREN). Pensez Ă  changer les ampoules de vos lampadaires.

Travailler

Si vous recherchez un emploi, nous vous conseillons de vous rapprocher de la Chambre de Commerce Franco-Mexicaine, qui diffuse des offres d’emploi et propose des ateliers (faire un CV, une lettre de motivation 
) : http://www.franciamexico.com/

Mexico Accueil vous propose des ateliers (crĂ©ation d’entreprise, dĂ©finition de son projet professionnel 
) grĂące Ă  In Business. N’hĂ©sitez pas Ă  les contacter : inbusiness@mexicoaccueil.com

Écoles

Le LycĂ©e Franco-Mexicain (conventionnĂ© AEFE) est situĂ© dans le quartier de Polanco (Avenida Homero 1521). Il accueille les Ă©lĂšves de la petite section de maternelle au baccalaurĂ©at mais dispose aussi d’une section BTS. Il a une antenne dans le quartier de CoyoacĂĄn (de la maternelle au collĂšge) et Ă  Cuernavaca (de la maternelle au collĂšge).

L’École Française d’Alembert et Diderot (EFAD) dispose de deux campus au Lomas de Chapultepec un avec un espace Dolto 18 mois-3 ans et la maternelle et un second pour les enfants du CP au CM2. 

Transport

Le permis de conduire local est nĂ©cessaire pour les rĂ©sidents, vous pouvez toutefois rouler avec votre permis français durant 6 mois. Le permis s’achĂšte Ă  la alcaldĂ­a (environ 800 pesos, pas d’examen pour le moment sauf pour les mineurs).

  • Voiture : Beaucoup d’embouteillages
 Patience, calme et prudence. Attention aux adresses identiques qui existent dans diffĂ©rents quartiers. Étudiez votre itinĂ©raire avant chaque dĂ©placement et identifiez votre lieu d’arrivĂ©e aprĂšs l’avoir enregistrĂ© dans votre GPS, afin de ne pas vous retrouver dans des lieux non dĂ©sirĂ©s.
  • MĂ©trobus : RĂ©seau de bus Ă  Ă©viter aux heures de pointes et la nuit, mais connecte les diffĂ©rents quartiers. Wagons de tĂȘte rĂ©servĂ©s aux femmes et enfants pendant les heures de pointe.
  • MĂ©tro : Prix attractif : 5 pesos (6 pesos pour le MĂ©trobus), Ă  Ă©viter aux heures de pointe et la nuit. Pour plus de sĂ©curitĂ©, un espace rĂ©servĂ© aux femmes et enfants a Ă©tĂ© amĂ©nagĂ© sur les quais, les wagons correspondants ne sont donc pas autorisĂ©s aux hommes. Pour vous dĂ©placer en mĂ©tro, nous vous conseillons d’acheter des cartes (moyennant 10 pesos) que vous pouvez recharger Ă  votre guise car les files d’attente pour l’achat d’un billet peuvent ĂȘtre trĂšs longues ! Cette carte est valable aussi pour le MĂ©trobus dont l’accĂšs ne peut se faire que par carte.
  • Autobus ou pesero : souvent bondĂ©s, il est peu recommandĂ© de les utiliser.
  • Transports privĂ©s avec application mobile : un excellent moyen pour se dĂ©placer en toute sĂ©curitĂ© et pour un coĂ»t raisonnable. A privilĂ©gier. Il y a 3 sociĂ©tĂ©s: Uber, Cabify et Didi. 
  • Taxi : N’utiliser que les radio-taxis et taxis de sitio. Ne jamais hĂ©ler de taxi dans la rue, le prendre Ă  la station.
  • VĂ©lo : Beaucoup de pistes cyclables, et rĂ©seaux de vĂ©los partagĂ©s : Ecobici, Mobike 
 prudence toutefois, la circulation pour les vĂ©los reste trĂšs dangereuse donc port du casque conseillĂ©.
  • Trottinette électrique : Plusieurs compagnie de trottinettes partagĂ©es : Lime, Movo….on en voit de plus en plus sur les routes et les trottoirs. Soyez prudent et portez un casque.

La communauté française

La France développe avec le Mexique de nombreuses relations. On compte environ cinquante mille Français implantés dans tout le Mexique.

Cette communautĂ© française est composĂ©e en grande partie par des familles franco-mexicaines. D’une part, celles de souche ancienne, principalement les “Barcelonnettes”, venues s’installer au Mexique entre le dĂ©but du XIXe siĂšcle et la deuxiĂšme guerre mondiale, reprĂ©sentant les 2/3 de la communautĂ©, et d’autre part, les Français qui rĂ©sident au Mexique pour un sĂ©jour limitĂ©.

Parler espagnol

Vous trouverez sur Mexico plusieurs organismes ou Ă©coles pour vous enseigner la langue (Alliance Française, l’UniversitĂ© (le CEPE de la Unam), Berlitz, etc
). L’anglais n’étant utilisĂ© que dans les entreprises internationales et dans les zones touristiques les plus frĂ©quentĂ©es, au quotidien, c’est l’espagnol qu’il vous faudra parler. Vous pouvez aussi trouver des professeurs particuliers, via Facebook dans les divers groupes de francophones.

Le retour en France n’est pas un Ă©lĂ©ment Ă  nĂ©gliger dans une expatriation. Souvent peu ou mal gĂ©rĂ© par les entreprises, il est important de le prĂ©parer administrativement et Ă©motionnellement. Pour vous aider, voici quelques sites :

Préparer son expatriation pour les enfants :

Préparer son expatriation pour les adultes :

Se renseigner sur le bilinguisme :  

  • Devenir Bilingue est un site gratuit sur le bilinguisme et l’apprentissage des langues. Pour les familles francophones qui vivent Ă  l’étranger, c’est une mine d’informations pour s’épanouir dans une scolaritĂ© Ă  l’étranger, maintenir le français et bien vivre la double culture. Vous y trouverez des avis d’experts, des tĂ©moignages, mais aussi des ressources concrĂštes comme le Guide Pratique tĂ©lĂ©chargeable gratuitement sur leur site, destinĂ© Ă  toutes les familles dont les enfants ne font pas assez de français Ă  l’école, il rassemble un maximum de ressources gratuites, ludiques et pertinentes, et prĂ©sente les cours et mĂ©thodes. 

Téléchargez notre mini-guide pratique nouveaux arrivants -> ICI
(extrait rĂȘvista septembre 2019.)